Ouvrir menu

Compte rendu de la Conférence sur la SYRIE - 24 avril 2017

Les besoins sont immenses. Quels qu’en soient les responsables, le bilan est dramatique. Pour le Haut Commissaire aux réfugiés Antonio Guterrez « la Syrie est entrée dans la spirale d’une catastrophe absolue ». Et selon un journaliste : « Alep est la 1ère ville au monde après la 2ème guerre mondiale à avoir subi ce qu’a subi Stalingrad pendant l’hiver 1942-1943 »…

Organisation

Table ronde Kiwanis Club 41 Lions club Jeune Chambre Economique Rotary club Ladies’ circle

Tous les clubs de la ville participaient à l’organisation de cette conférence événement à Châlons-en-Champagne. Nous étions environ 150 personnes à avoir répondu à cette invitation.

Un projet solidaire

SYRIE … un pays trop mal connu, une conférence solidaire :

« LA SYRIE, DE L’ANTIQUITE AU DEBUT DU XXIÈME SIECLE »

par Annick Neveux-Leclerc
Chargée de mission au Musée du Louvre
Chargée de cours à l’Ecole du Louvre

10 € par participant reversés à l’association humanitaire UOSSM-France (voir ci-dessous)


Pour y avoir guidé de nombreux projets culturels, je connais bien la Syrie…
J’y ai des amis et suis sensible à la situation actuelle. C’est pourquoi je voudrais mettre mes compétences au service des Syriens en souffrance, réfugiés à l’extérieur, déplacés à l’intérieur. Pour cela je propose une conférence non politique de l’histoire complexe de ce pays à travers ses monuments.

6,5 millions de déplacés à l’intérieur de Syrie et 3 millions de réfugiés à l’extérieur : près de la moitié des Syriens ont tout perdu.



60 % des hôpitaux sont détruits (comme l’hôpital de Croissant Rouge bombardé le 24 juin 2014 par des barils d’explosifs lancés par l’aviation ; ou le centre de dialyse de Muarat al-Nunsam détruit le 11 août 2014) ; médecins et personnel soignant sont pourchassés voire torturés.

Environ 200 000 morts tués par la guerre (dont 13 000 enfants) : barils de TNT remplis de grenailles, attaques chimiques (gaz sarin : cf les 1466 victimes du 21 août 2013 aux portes de Damas ; puis chlore)…

Plus de 200 000 morts par privations de soins élémentaires (traitement du cancer, de l’insuffisance rénale, du diabète, accouchements difficiles…) ou d’alimentation normale (des centaines de morts de faim ou par ingestion de plantes non comestibles).

Des milliers de morts par torture dans les prisons syriennes (Le préposé à la photo d’une prison politique a fui et apporté sous le nom de « César » ses 54 000 clichés pris entre 2011 et l’été 2013 à des juges responsables de tribunaux internationaux (voir sur Google : « César photos syrie »). Après expertise par des médecins légistes, la conclusion est que ces 54 000 clichés correspondent à quelque 11 000 personnes … pour une seule prison !

13 000 enfants sont morts
5 500 000 enfants sont sans soins, sans enseignement, sans sécurité
38 000 enfants sont nés dans des camps de réfugiés

Des milliers de femmes violées
Des milliers de blessés qui resteront lourdement handicapés

Les pays limitrophes sont débordés, voire très déstabilisés par l’afflux de réfugiés ; en particulier le Liban où les réfugiés représentent un quart de sa population actuelle, ou l’Irak que le mouvement jihadiste fait voler en éclats et qui a déjà perdu une partie de sa population.

UOSSM-France : UNE ASSOCIATION HUMANITAIRE

Créée par des médecins syriens exerçant dans les hôpitaux français en mai 2011 pour porter secours à la population en Syrie du fait de l’urgence humanitaire et de la destruction des structures médicales dans le pays. Divers personnels de santé, des ingénieurs, des scientifiques ont rejoints ainsi que d’autres personnes de la société civile.

Les valeurs :
C’est une association apolitique et laïque, qui soigne les victimes sans autre considération que la nécessité de soins comme le serment de médecin l’exige.

Les actions :
Depuis 5 ans, l’action a permis de construire un hôpital de chirurgie près de la frontière turque à Bab al Hawa ; un autre pour soins post-opératoires ; 2 Centres de Formation (pour former des médecins à la médecine de guerre, des membres de la société civile au secourisme, des femmes aux techniques d’accouchement) ; un Centre de Santé Mentale ; 8 Centres de soins primaires ; L’association a participé à la campagne de vaccination polio pratiquée sur 2 700 000 enfants ; 8 convois ont pris la route à ce jour.

Comment financer les actions ?
L’association à un grand besoin de fonds pour faire fonctionner l’hôpital de Bab Al hawa et toutes les structures mises en place, et offrir un traitement aux médecins, infirmiers et tous les personnels qui y travaillent, le plus souvent au péril de leur vie.

www.aavs-asso.org
mail : info@aavs-asso.org
tel : 09 77 19 77 51

Publié le mardi 25 avril 2017, par Philippe Denoyer, et mis à jour le 10 mai 2017.

Fermer le menu
Rotary Club de Châlons-en-Champagne
Fermer le menu